De retour du Festival du Jeu de Toulouse

Codenames et Imagines

 

Une journée sur le Festival du jeu de Toulouse avec dans ma besace au retour : CodeNames (Iello) et Imagine (une association Cocktail Games et Moonster games), essayés et approuvés !
Parmi les bonnes surprises du festival : 

et le futur Blue Cocker du talentueux Romaric Galonier : un jeu de carte "minimaliste" malin malin ! Sortie prévue dans un peu moins d'un an …
et un sympathique échange lors de la "conférence" organisée par l'ALF Midi-pyrénées.

Enquête Grandeur Nature

 

On vous attends le Samedi 28 Mai à Grisolles, pour mener l'enquête !

flyer_joursdepaille_10x15

Alors…Jouons 2016

La 8ème édition sera magique !

bandeau_siteAJ16Bis

Nécropole, premières impressions

Nécropole, un jeu de David LE QUELLEC chez WizeGame


Premières impressions…

Dis, le noir c'est toujours aussi sombre ?

Les illustrateurs n'y sont pas allés de main morte avec le noir. On est très vite plongés dans cet univers sombre, celui des morts. Ce parti-pris ne plaît pas à tout le monde, les avis étaient mitigés autour de la table. Les dessins peuvent rappeler le style « crayonné » d'Onirim, et pourquoi pas ? Toutefois, ces choix desservent parfois la lisibilité du jeu : le choix des polices, les couleurs pas toujours bien différenciables entre héros et adversaires sur les jetons, ressemblances entre certains personnages…

Le monde des morts

A la lecture des règles et surtout des cartes de personnages ou de quêtes, on sent que l'auteur a créé un véritable univers, inspiré de différentes mythologies. Il y a de l'idée et on sent le travail de recherche, malheureusement, ça reste trop discret. On aurait aimé que ce soit beaucoup plus développé. En faisant un tour sur le site WizeGame, on trouve ce qui manque au jeu ! Chaque personnage est présenté en détail, on trouve des informations sur les différentes fonctions, l'équipement, les quartiers. Si le contexte n'est pas limpide lors de la lecture des règles, WizeGame a rectifié le tir en proposant un site internet riche. Trouvez le contexte en suivant ce lien http://www.wizegame.fr/jeu-de-societe-necropole/histoire/

Lecture des règles

C'est là que les choses se gâtent. Les règles de jeu ce n'est pas la partie la plus ludique, mais là c'est vraiment fastidieux. L'organisation des règles n'est pas très claire, on n'identifie pas clairement les objectifs, les différentes actions et le déroulement d'un tour. Certains points de règles manquent de précision et pas mal de fautes ont échappé à la relecture. Le site vient compenser ces problèmes, un forum a été mis en place pour répondre aux questions des joueurs et poster des erratums. Toutefois, des règles plus abordables et claires auraient été bienvenues dès le départ dans la boîte.

Première partie

Nous avons choisi le mode coopératif au niveau débutant, trois joueurs contrôlant chacun un héros contre un maître du jeu. Le principe est assez simple, les héros se font la main sur quelques missions de base avant de se lancer dans les quêtes plus complexes et les combats contre les dieux. La gestion du tour est assez classique, le maître du jeu et les joueurs utilisent des points d'exploration à leur disposition pour accomplir les actions de leur choix (invoquer des monstres par exemple pour le maître du jeu ou se déplacer pour les joueurs).

Le cœur du jeu, ce sont les combats, qui se déroulent sur des cartes composées de cellules hexagonales. Les joueurs comme les monstres ont leur tuile et ont là encore des points d'action pour se déplacer, utiliser leurs capacités ou attaquer. On se débat un peu avec des jetons en carton blancs et noirs : Certains éléments du matériel laissent une impression brouillonne, peu pratique. Le système est là encore assez classique : du tour par tour, et l'originalité réside plutôt dans les missions, dont les mises en place sont agréablement variées et les objectifs multiples. La diversité des personnages (répartis en 3 classes), des compétences et des monstres disponibles offre aussi des possibilités tactiques qu'on imagine assez riches.

Le matériel et les règles incitent les joueurs à créer leurs propres mises en place, au point qu'on en vient à se demander si le véritable jeu ne se trouve pas là. Pour un jeu « bac à sable », on regrettera tout de même l'absence de décors, voire d'un vrai guide pour créer ses propres aventures.

Nous n'avons pas testé, mais par équipes, le jeu promet peut-être des affrontements plus intéressants et stimulants : on serait alors dans la lignée des jeux d'affrontement tactiques par équipes.

En résumé …

Nécropole est un jeu au graphisme sombre et original, qui colle avec un univers morbide à souhait. Le jeu propose une palette assez large de modes de jeu mais est desservi par des règles confuses et un matériel parfois peu pratique. Premier jeu pour cette maison d'édition ; cela se ressent dans des erreurs de rédaction et de lisibilité mais on devine une énorme implication derrière le gros travail mis en œuvre dans l'univers et sur leur site internet.

 

Critique réalisée par Clara et Clément

 

Mes Top 2015

Comme ça, vite fait, les choses (culturels) qui m'ont vraiment marqué en 2015 …

Top Jeux de Société

lAubergeSanglante

L'auberge sanglante de Nicolas Robert chez Pearl Games

time-stories
T.I.M.E. Stories de Manuel Rozoy chez les Spaces Cowboys

mysterium
Mysterium de Oleg Sidorenko et Oleksandr Nevskiy chez Libellud

gigamic_agent-trouble_box-left_web-1

Agent Trouble de Alexandr Ushan chez Gigamic

Top albums

ThinWalls

Thin walls de Balthazar

courtneybarnett

Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit de Courtnet Barnett

Top films

Vincent

Vincent n'a pas d'écailles de Thomas Salvador avec Thomas Salvador

LaLoiDuMarche

La loi du marché de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon

Top BD

ArabeDuFutur

L'arabe du futur de Riad Sattouf chez Allary

 

LesVieuxFournaux

Les vieux fourneaux (3 tomes pour l'instant) de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet chez Dargaud

Top spectacles

ExoConferenceAffiche
 
L'Exoconférence d'Alexandre Astier à Odyssud à Blagnac
 
 
hopFracassede12
 
Hop ! de Fracasse de 12 au festival d'Art d'Art à Verdun sur Garonne
 

Top concerts

dominique-a-bikini
 
Dominique A au Bikini (Ramonville)
 

Top Musées

Illustration Mucem Fort Saint Jean
 
le MUCEM à Marseille

 

Première soirée jeux de l’année

TDBJ_Slogan1280

Avec du Petit chaperon rouge, du Timeline Challenge, du Zack & Pack, du Loony Quest, du Shadow huniers et du Las Vegas.

Soirée Jeux du 1er Janvier 2016

 

EDGE ne veut plus voir ses règles diffusées

A la demande de EDGE entertainment, et pour éviter des recours à des juristes (dixit Edge), je me vois contraint de supprimer les références aux règles des jeux suivants :

Croyez bien que j’en suis navré.
Sur ce, bons jeux et excellente année 2016 !!!

Les coups de coeur du festival Alors…Jouons

Nous avons désigné nos coups de coeurs pour le festival Alors…Jouons 2015 (26-27 sept. à Montbeton sous Montauban). Une belle liste de jeux à découvrir ou redécouvrir.

AlorsJouonsCoupsCoeur2015

une journée chez Iello

Iello - les standsIello a eu la gentillesse de m’inviter à leur journée pro, le lendemain du festival du jeu de Toulouse… On reste donc dans le bain ludique une journée de plus, l’occasion  de voir ce que je n’avais pas pu essayer durant le festival, l’occasion aussi
de rencontrer les sympathiques Matthieu, Vincent et Théo et de revoir Ludo, la dream team Iello 😉

Etaient représentés les jeux Iello bien sur mais aussi les jeux des éditeurs que Iello distribue, à savoir : Abeilles, Purple Brain, Origames, Superlude, Blue Cocker et Catch Up qui étaient représentés en chair et et os sur place ; on pouvait aussi voir les jeux du Scorpion Masqué qui étonnamment n’avaient pas fait le déplacement du Canada 😉

La matinée était consacrée aux présentations des jeux, l’après-midi, à la pratique.

Voici donc quelques retours de ce qui m’a tapé dans l’oeil :

Abeilles édition présentait des jeux sur le thème de la santé, de la prévention, avec des jeux pour les tous petits dès 3 ans sur le bobos (Monstres et bobos – Loto), les véhicules de secours (L’appel des sirènes), puis sur les gestes à adopter pour éviter les petits accidents pour les 5 ans (Canailles à la maison) ; cela sous forme de memory. Pour les un tout petit peu plus grands, des jeux de 7 familles (Secoury) avec questions (vous ne pourrez avoir Mamie Jeanne que si vous savez répondre à une question de sécurité routière). Pour les un peu plus grands encore, Secouris sur les premiers secours. Sans être révolutionnaires, ces jeux ont le mérite d’aborder des questions utiles.

Iello - Purple Brain

 

Ielle - BenoitEnsuite, Benoît de Purple Brain présentait sa gamme de jeux de société sur le thème des contes dans ses boites de toute beauté. Je connaissais déjà l’excellent Lièvre et la Tortue, j’ai pu essayé sur le festival de Toulouse le très bon Cigale et la Fourmis, Benoît m’a présenté le futur jeu de cette gamme : le petit chaperon rouge (sorti prévu en septembre 2015) : ce sera un jeu coopératif complet (tout le monde essaie de faire progresser le petit chaperon rouge contre le loup joué par le jeu) ou asymétrique (un joueur joue le loup contre toutes les autres qui eux sont en coopératif). Des mécanismes simples et malins créant tension et bluff dans ce mode asymétrique donne vraiment envie d’y jouer, vivement septembre !

 

 

Alien warNous passons ensuite à la gamme des jeux de Origames avec un petit jeu de combat et d’adresse Alien Wars qui sera vendu dans une soucoupe volante en métal du plus bel effet !

 

Croa sera réédité en version plateau avec des règles quasi identiques mais sans la mise en place fastidieuse des tuiles sur la table.

 

 

 

 

 

 

SabordageUn autre jeu de la gamme : Sabordage où là combinaisons d’effets et coups d’enfoirés devraient êtres légions. A essayer pour s’en faire une idée plus précise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ShaanEnfin, Origames a une activité Jeux de rôle et présente Shaan un jeu de rôle dans un univers lointain conquis par les humains. Plusieurs races lutte à présent pour faire face au mercantilisme humain ! Les joueurs incarneront alors des personnages par que bourrin ! Ici il s’agira aussi de faire preuve d’un peu de finesse en développant des capacités tel que l’art … Enfin un jeu écologique et humaniste !

Particularité de ce jeu : il est possible de créer ses personnages en lignes sur le site du jeu et d’imprimer ensuite ses feuilles de perso. Les joueurs en développant leur personnage en ligne pourront bénéficier de matériel bonus … L’éditeur souhaite vraiment tirer parti d’internet pour agrémenter le plaisir du jeu de rôle.

 

 

KobayakawaEnsuite, Antoine de Superlude nous présente sa gamme.

Je connaissais déjà l’excellent Kobayakawa : un jeu minimaliste japonais auquel j’ai vraiment accroché : de la déduction, du bluff, ce qu’il faut de tension, une règle simple, un matériel épuré (15 cartes de 1 à 15 et des jetons). Le principe : chaque joueur reçoit une carte, la carte du haut de la pioche est retournée au centre de la table. On fait un tour de table ; à son tour : Soit on pioche une carte on ne conserve en main qu’une seule carte, l’autre est abandonnée et dévoilée face visible ; Soit on retourne une carte de la pioche pour remplacer la carte retournée au centre de la table. Une fois l’unique tour de table effectuée, chaque joueur va décider de participer au combat final en jouant un jeton ou passer. Les joueurs encore en course, dévoilent leur carte ; le joueur ayant joué la carte la plus faible ajoute la valeur de la carte centrale à la valeur de sa carte : celui qui a la plus forte valeur remporte l’ensemble des jetons mis en jeu. Et on enchaine … Simple et efficace. Superlude va par ailleurs sortir des jetons en métal qui seront mis en jeu lors de tournois : on va essayer d’en faire un pour Alors Jouons !

Maitre RenardMalgré ce qui se passent entre les animaux de Maitre Renard, il s’agit d’un jeu pour enfants (mais qui peut aussi se joueur entre adultes consentants) basé sur le touché et la reconnaissance tactile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LutèceDans les sorties prochaines de Superlude, j’ai eu l’occasion de jouer à Lutèce, un jeu dans lequel il va falloir faire des collections de cartes, et « comboter » quelque peu, tout cela à base de choix de cartes en simultané et de pots de vin pour forcer le destin. Un peu réticent au moment de l’explication, le jeu s’avère très fluide, riche et plaisant à jouer. On pourrait penser qu’une certaine répétition va se mettre en place, que nenni, ça roule tout seule, on ne voit pas le temps passé. Bonne surprise.

 

 

 

 

 

Sapiens1Rencontre sympathique avec Sébastien, le co-gérant de ce tout nouvel éditeur qu’est Catch Up Games. Leur premier bébé est Sapiens, un jeu de Cyrille Leroy qui est reparti d’un mécanisme classique (ici les Domino) pour construire son jeu entre placement et gestion (un peu comme on avait retrouvé le mécanisme du Loto dans Augustus). J’ai pu faire une partie de Sapiens et j’ai été emballé par ce jeu simple à appréhender dans ses mécanismes intuitifs, mais dans lequel on sent une certaine richesse, notamment dans les interactions qui lors de cette première partie n’ont pas été trop utilisées mais après analyse du jeu, il y a pas mal de situations pour bloquer ou retarder ses camarades de jeu ! Un aspect que j’aime beaucoup aussi est le développement sur 2 axes imposés par le jeu (nourriture et habitat), seul le plus mauvais des deux scores sera comptabilisé en fin de partie (une mécanique chère à Mr Knizia). Souhaitons leur une belle réussite pour ce premier jeu de grande qualité.

 

BlueCocker

L’ami Alain (Blue Cocker) présentait les jeux de sa gamme : l’excellent Medieval Academy bien sur, le nouveau Casting : endossez le rôle d’agents d’acteurs/actrices et répondez pour eux à la question du réalisateur qui devra alors retrouver qui a dit quoi sur la seule base de sa photo : « quelle est sa plus grande peur ? », « quelle est son expression préférée ? », « quelle est son métier ? », … Un jeu qui se prête aux interprétations, aux discussions d’après coup, … Bref un jeu qui met une belle ambiance autour de la table !

Le nouveau projet Blue Cocker était aussi présenté sous forme de proto et avec un nom provisoire : Meeple War de Max Valambois. Un village de départ, des meeples qui vont d’abord être apprentis avant de devenir guerriers parce que c’est bien de ça dont il s’agit : le but est de détruire les autres clans de meeples. Un jeu aux règles simples, qui s’appréhende progressivement dans la mise en place du jeu et des premiers tours, des mécanismes d’amélioration pour étendre son village de départ avec de nouveaux bâtiments, recruter de nouveaux apprentis, … Ca sent très bon ! Vivement une première partie.

QPG-Boite+MaterielDémonstration aussi de Qui Paire Gagne du Scorpion Masqué, un très bon jeu d’ambiance à la Unanimo pour ceux qui connaissent. Chaque joueur associe les 11 images par paire, il en restera donc une, la pomme pourrie. Le but est d’avoir trouvé le plus de paires communes aux autres joueurs, de même pour la pomme pourris. Ca marche bien, là aussi tout l’intérêt du jeu est dans l’explication que chacun va donner pour justifier ses associations.

 

 

 

BigBookOfMadness1

Iello présentait The Big Book of Madness, un jeu coopératif d’un niveau de difficulté analogue à Ghost Stories. Vous êtes une bande d’étudiants en magie qui découvrez un livre de sorts, malheureusement en l’ouvrant vous allez libérer de nombreux monstres ! Sur la base de deck-building et de coopération vous allez devoir les renvoyez dans leur contrée tout en évitant de devenir fou ! Là aussi, on attend avec impatience les premières parties.

 

 

 

 

 

IMG_20150511_103933 IMG_20150511_103919 IMG_20150511_154602

Pour agrémenter la gamme des « mini jeux » jeux Iello (La route des Indes, Héros à louer, Welcome to the Dungeon, Agent hunter), vont bientôt arriver deux nouveautés :

Kabuki, un jeu d’observation et un peu de mémoire dans le monde du théâtre japonais traditionnel, votre sens de l’observation sera mis à rude épreuve pour différentier les superbes masques japonais illustrés par Naïade.

Aramini Circus, réédition du jeu américain Yardmaster, dans un thème beaucoup plus fun : le cirque. Il va falloir assembler votre train pour déménager votre cirque, un petit jeu de pose de cartes simple à mettre en place.

IMG_20150511_113000 IMG_20150511_113009 IMG_20150511_114824

D’autres rééditions à venir chez Iello : Niet (de Stefan Dorra), le fameux jeu de pli où les règles se mettent en place en début de manche par élimination. For Sale (aussi de Stefan Dorra), un jeu d’enchère en deux phases (une phase d’achat des cartes mises, une phase de mise à la stupide vautour). Le Sheriff de Nottingham qui est une réédition de Hart an der Grenze, le jeu de bluff où il va falloir faire passer ses sacs de marchandises illicites au nez du shérif qui sera joué à tour de rôle par les joueurs. Pingo Pingo, la réédition de l’excellentissime Squad Seven, dans un univers transposé dans une ile de pingouins des Caraïbes !

 

 

Bilan du festival Alchimie du Jeu

Fin de  Festival, plutôt orienté jeux léger cette année pour ma part, avec comme belles découvertes :
– Cacao (Filosofia) : un jeu qui fait penser aux meeples de Carcassonne, à la différence que là les meeples sont sur les tuiles et activent les tuiles adjacentes au moment de la pose, c’est malin, ca tourne bien, on ne s’ennuie pas.
– Primiera (Kaleidos Games) : une sorte de jeu de plis par équipe mouvante, j’ai bien aimé, simple et efficace
– Mafia de Cuba, qui devrait sortir en septembre chez  Lui-Même : une sorte de loup garou sans élimination, une boite de cigare qui circule entre les joueurs, dans cette boite des diamants, des rôles, quand la boite arrive à toi, tu choisi soit de prendre un des rôles, soit de voler des diamants. Une fois que la boite à fait le tour, le parrain mène l’enquête et là c’est bluff, mensonges, persuasion et trahisons … Belle ambiance, on a beaucoup aimé.
– Welcome to thé dudgeon ( Iello ) : un stop ou encore dans l’univers des donjons, ça chambre, ça calcul un peu, de la tension, un jeu malin à souhait.
– On s’est bien marré aussi sur Casting ( Blue Cocker) et Animal Suspect (Gigamic)
– On a finit sur Targets, un petit jeu d’adresse bien plaisant chez BlackRocks.
Un bon festival ! Merci à tous les bénévoles !!!